ROCH HACHANA - דעת - לימודי יהדות באור החסידות

ROCH HACHANA

Les Admourims de la descendance de ‘Habad avaient pour coutume de prendre le temps de discuter avec leur femme, puis de bénir celle-ci, avant de quitter la maison pour aller à la synagogue, à l’entrée de Roch Hachana. La relation que nous entretenons avec notre conjoint est le miroir de la relation que nous avons […]
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

ROCH HACHANA

Les Admourims de la descendance de ‘Habad avaient pour coutume de prendre le temps de discuter avec leur femme, puis de bénir celle-ci, avant de quitter la maison pour aller à la synagogue, à l’entrée de Roch Hachana.
La relation que nous entretenons avec notre conjoint est le miroir de la relation que nous avons avec le Créateur. Celui ou celle qui sait bénir sa femme ou son mari sait également bénir Hakadoch Barou’h Hou.

Faire de son conjoint un roi ou une reine signifie considérer celui-ci, le respecter et le grandir à ses yeux.
Le respect étant une valeur sinéquanone au statut de roi, ce dernier ne peut nullement accepter de ne pas se faire respecter. Il ne s’agit non pas de respect extérieur, mais du respect intrinsèque à l’entité du roi. Tel qu’il est dit de D…. « Son honneur emplit le monde ».

Couronner son conjoint revient à ressentir que les besoins de celui-ci sont plus élevés que les besoins personnels. C’est savoir se mettre de côté afin de lui faire place. Il est bien sûr important que cette forme de relation soit réciproque. De cette façon chacun possède sa place.
Et lorsque les volontés de chacun des deux sont contradictoires, elle insistera pour que la volonté de son mari soit accomplie, et inversement. C’est le seul cas pour lequel il nous est permis de nous « disputer ».
Dans de tels cas, chacun « abdiquera » à son tour.

Ce qui parfois freine ce mouvement de respect est la difficulté qu’une personne puisse ressentir à voir une autre personne plus élevée qu’elle même. Le maximum supportable est de mettre le second sur un pied d’égalité. Pire encore est le besoin que certains peuvent ressentir de rabaisser leur conjoint.

La raison intrinsèque d’un tel comportement est le fait que cette personne ne croit pas en sa propre valeur, ne s’estime pas être une personne assez honorable.
Ainsi, de façon inconsciente, afin de se protéger, la seule chose qu’il trouvera à faire sera de rabaisser son conjoint.
Un tel comportement mène à des litiges et frictions entre les conjoints. Ceci de façon voilée ou dévoilée, à propos de sujets plus ou moins importants.

En effet, la capacité de mettre en valeur une personne repose sur le regard bienveillant que l’on est capable de porter sur soi même. Seul celui qui croit en lui-même, c’est-à-dire qui est conscient de posséder une valeur intrinsèque, une valeur qui ne dépend de rien d’autre que du fait d’avoir été créé, sera capable de valoriser son prochain. Une telle personne sera en mesure de connaître et reconnaître ses dons ainsi que ses qualités.
Ce n’est que lorsque l’on est au courant de ce qui est en notre pouvoir d’offrir à sa femme ou à son mari, que l’on sera capable, et cherchera alors à mettre en valeur celui-ci.

Il se fait parfois que l’un honore et élève son conjoint, mais celui-ci est incapable de porter la couronne. Il n’arrive pas à se sentir une valeur, une place, une personne importante.

Dans les deux cas, la qualité de la relation se trouve diminuée.
Chacun des conjoints doit rester conscient de l’importance de couronner son conjoint et d’accepter la couronne posée sur sa propre tête par celui-ci, afin de faire de son couple un couple royal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal